Vous cherchez
L'action internationale
09.03.2015 | International

Mamans Lumières: une approche "déviante" pour lutter contre la malnutrition

Mamans Lumières: une approche

« Mamans Lumières »: une approche « déviante » pour lutter contre la malnutrition

C’est en 2013 que le projet « Mamans Lumières » voit le jour au Burundi. Des mamans qui sont d’abord identifiées au sein de leurs communautés pour leurs bonnes pratiques en faveur de la santé de leurs enfants. Des mamans qui suivent ensuite une formation sur les « pratiques familiales essentielles pour la survie de l’enfant ». Des mamans qui deviennent enfin des « Mamans Lumières ». Elles sont alors des personnes de référence dans leur village pour tout ce qui concerne l’alimentation, l’hygiène et les bonnes pratiques de soins de l’enfant.

Cette approche permet à la communauté de participer activement à une réponse durable dans la lutte contre la malnutrition. Les « Mamans Lumières », appuyées par les volontaires de la Croix-Rouge, sont les acteurs clés du projet. Elles sont des exemples de bonnes pratiques. Leur savoir-faire et leur visibilité sont des facteurs essentiels à l’adhésion des communautés, nécessaire pour des résultats durables. Le projet « Mamans Lumières » s’inscrit par ailleurs dans une approche globale de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

58% des enfants du Burundi souffrent de malnutrition

L’indice de développement humain du Burundi est l’un des plus faibles du monde. La mortalité infantile y est un véritable fléau: 8,6% des enfants burundais n’atteignent pas leurs cinq ans. La malnutrition y touche plus d’un enfant sur deux: 58% des enfants de moins de cinq ans en souffrent de manière chronique, ce qui fait du Burundi l’un des pays les plus touchés par la malnutrition en Afrique.

Changer les comportements par la « déviance positive »

Le projet « Mamans Lumières » est un programme de nutrition basé sur une approche communautaire de « déviance positive ». Ce type d’approche vise le changement durable de comportement des populations. Il part du constat que, face aux mêmes problèmes, aux mêmes contraintes et disposant des mêmes ressources, certaines familles arrivent à mieux nourrir leurs enfants que d’autres. L’idée est alors de détecter les pratiques et comportements de ces familles et de les adapter au reste de la communauté.

Cette approche communautaire de déviance positive a souvent un impact très positif sur les communautés. Les changements de comportement et de mentalités sont visibles. Les enfants malnutris mangent mieux.

Les changements se font donc au niveau des communautés. Avec ses 400.000 volontaires, la Croix-Rouge du Burundi est l’acteur de terrain idéal pour développer ce type d’actions basées sur la communauté. Complétant, le travail des « Mamans Lumières », les volontaires de la Croix-Rouge participent également à la sensibilisation des communautés, à l’identification des enfants en malnutrition aigüe sévère, à leur traitement et à leur suivi.

« Mamans Lumières » est un partenariat entre la Croix-Rouge de Belgique et la Croix-Rouge du Burundi. Ce projet entre dans le cadre d’un programme du Fonds belge de sécurité alimentaire (FBSA).