Vous cherchez
L'action internationale
11.11.2016 | International

Burkina Faso et Mali : réagir face à la malnutrition

Burkina Faso et Mali : réagir face à la malnutrition

Burkina Faso et Mali : réagir face à la malnutrition

En appui à la Croix-Rouge burkinabé et la Croix-Rouge malienne, la Croix-Rouge de Belgique participe à la lutte contre la malnutrition depuis près de dix années avec le soutien de l’Union européenne (ECHO). L’objectif : renforcer le système de santé local pour une meilleure prise en charge des cas de malnutrition.

Une prise en charge différente de la malnutrition

Grâce à son expertise et à son réseau de volontaires, la Croix-Rouge fournit un véritable appui aux autorités et aux professionnels de santé locaux et vise l’intégration complète de la lutte contre la malnutrition au sein du système de santé local. On considère que les centres de santé ont intégré la malnutrition lorsqu’ils ne la dissocient plus des autres maux dont souffre l’enfant. Le personnel de santé est donc formé et équipé pour prendre en charge la malnutrition lorsqu’un enfant est admis pour n’importe quelle autre pathologie.

Au Burkina Faso, l’autonomie en marche

Au Burkina Faso, des progrès significatifs ont été obtenus ces dernières années dans les districts de Dori et Sebba, qui ont intégré les activités liées à la prise en charge de la malnutrition en offrant une prise en charge médicale et nutritionnelle de qualité aux enfants et aux femmes enceintes et allaitantes. La Croix-Rouge n’intervient plus que pour un appui ponctuel. Elle poursuit par contre ses efforts dans les districts de Djibo et de Gorom, où elle assure un suivi régulier des différents centres de santé et du personnel médical: formation, équipement, etc.

https://www.croix-rouge.be/content/uploads/sites/11/2017/07/663-20161026_095316.jpg

Une séance de sensibilisation au Burkina Faso

Le Mali, autonome face à la malnutrition

Au Mali, le travail réalisé avec le système de santé du cercle de Nioro entre dans sa dernière phase et prendra fin en  mars 2017. Accompagnés par la Croix-Rouge, la plupart des centres de santé ont déjà intégré la lutte contre la malnutrition dans leur offre de soins, les agents de santé ont été formés, équipés et coachés. Ils seront bientôt complètement autonomes pour faire face à la malnutrition.

Deux animateurs de projet au Mali

Des solutions portées par les communautés locales

En parallèle à l’appui au système de santé, la Croix-Rouge se mobilise pour renforcer la population et lui permettre de participer directement au recul de la malnutrition. Informées et sensibilisées à travers des démonstrations culinaires, des séances d’information et parfois un accompagnement particulier, les communautés défient la malnutrition en adoptant des mesures préventives. Les volontaires de la Croix-Rouge, eux-mêmes issus des communautés, accompagnent ce changement et garantissent la durabilité de l’intervention.

Avec l’appui de la Croix-Rouge, les professionnels et les communautés agissent simultanément pour évincer la malnutrition dans une région du monde encore trop souvent touchée par le fléau.

Témoignages

LOUE K Henriette, Infirmière cheffe de poste, Baraboulé, Burkina Faso

« L’intervention de la Croix-Rouge nous permet de prendre en charge correctement les enfants malnutris au centre de santé. L’action de lutte contre la malnutrition aiguë financée par l’Union européenne (ECHO) à travers les Croix-Rouge burkinabè et de Belgique est un projet qui vient en appui au district sanitaire de Djibo à travers le renforcement des capacités des agents de santé en matière de prise en charge intégrée de la malnutrition aiguë et des agents de santé communautaires dans la lutte contre la malnutrition au sein des communautés. »

DAH Mohamed, Haut-commissaire de la province de Soum, Burkina Faso

« Les services techniques déconcentrés de l’Etat sont impliqués dans la mise en œuvre des activités du projet de lutte contre la malnutrition à base communautaire de la Croix-Rouge, y compris les autorités administratives.

La Croix-Rouge appuie la province dans la prise en charge des enfants malnutris et aussi dans la réalisation des ouvrages tels que la construction de locaux, la réalisation de forages pour faciliter l’accès à l’eau, la dotation de pirogues pour faciliter le transport des malades et enfants malnutris des villages enclavés vers les centres de santé. Nous sommes très satisfaits du projet dans la mesure où les indicateurs de la prise en charge des enfants malnutris se sont nettement améliorés dans la province de Soum. »

Notre intervention en chiffres

En 2015, au Burkina Faso, la Croix-Rouge a permis la prise en charge de 15.791 enfants malnutris sévères, 19.644 enfants malnutris modérés et 10.134 femmes enceintes et allaitantes malnutries modérées, soit 45.569 personnes en tout.

Au Mali, la Croix-Rouge a permis la prise en charge de 5.500 enfants malnutris sévères, 8.588 enfants malnutris modérés et 1.778 femmes enceintes et allaitantes malnutries modérées, soit 15.866 personnes en tout.

 

Aide humanitaire et protection civile