Vous cherchez
L'action internationale

Journée internationale pour l’élimination totale de l’arme nucléaire

L’arme nucléaire est l’arme de destruction massive la plus dommageable à ce jour. Les conséquences humanitaires qui découleraient de son utilisation seraient démesurées. Même un organisme de secours tel que la Croix-Rouge ne pourrait pas fournir une assistance humanitaire adéquate aux survivantes et survivants.

Les radiations nucléaires: des conséquences encore vives aujourd’hui

Personnes blessées ou tuées, habitations et infrastructures détruites, les dégâts seraient colossaux. Présente sur les lieux après les bombardements de 1945 à Hiroshima et Nagasaki, la Croix-Rouge témoignait déjà du drame humanitaire. Encore aujourd’hui, la Croix-Rouge du Japon, à travers ses hôpitaux, soigne des victimes des radiations nucléaires de 1945. Celles-ci auraient même des conséquences sur les enfants des personnes ayant survécu. Forte de son expérience, la Croix-Rouge continue d’agir en faveur d’un monde sans arme nucléaire en rappelant régulièrement le danger qu’elle constitue pour l’humanité.

Une urgence à respecter le droit international humanitaire

En 2018, le risque d’explosion nucléaire intentionnelle ou accidentelle est bien réel. Les armes nucléaires détenues aujourd’hui sont jusqu’à 20 fois plus puissantes et destructrices que celles utilisées sur les villes nippones. Leur usage est inconcevable d’un point de vue humanitaire et environnemental et difficilement compatible avec les principes et règles du droit international humanitaire. Un traité sur l’interdiction des armes nucléaires a donc été adopté il y a plus d’un an.

Journée mondiale pour l’élimination totale de l’arme nucléaire: un rappel nécessaire

En ce 26 septembre, Journée internationale pour l’élimination totale de l’arme nucléaire, s’informer permet de prendre connaissance des enjeux actuels et de participer à faire reculer le risque. Découvrez la nouvelle page dédiée aux efforts de la Croix-Rouge en faveur de l’élimination des armes nucléaires, cliquez ici.

Journée internationale pour l’élimination totale de l’arme nucléaire - L'action internationale

L’arme nucléaire est l’arme de destruction massive la plus dommageable à ce jour. Les conséquences humanitaires qui découleraient de son utilisation seraient démesurées. Même un organisme de secours tel que la Croix-Rouge ne pourrait pas fournir une assistance humanitaire adéquate aux survivantes et survivants.

Les radiations nucléaires: des conséquences encore vives aujourd’hui

Personnes blessées ou tuées, habitations et infrastructures détruites, les dégâts seraient colossaux. Présente sur les lieux après les bombardements de 1945 à Hiroshima et Nagasaki, la Croix-Rouge témoignait déjà du drame humanitaire. Encore aujourd’hui, la Croix-Rouge du Japon, à travers ses hôpitaux, soigne des victimes des radiations nucléaires de 1945. Celles-ci auraient même des conséquences sur les enfants des personnes ayant survécu. Forte de son expérience, la Croix-Rouge continue d’agir en faveur d’un monde sans arme nucléaire en rappelant régulièrement le danger qu’elle constitue pour l’humanité.

Une urgence à respecter le droit international humanitaire

En 2018, le risque d’explosion nucléaire intentionnelle ou accidentelle est bien réel. Les armes nucléaires détenues aujourd’hui sont jusqu’à 20 fois plus puissantes et destructrices que celles utilisées sur les villes nippones. Leur usage est inconcevable d’un point de vue humanitaire et environnemental et difficilement compatible avec les principes et règles du droit international humanitaire. Un traité sur l’interdiction des armes nucléaires a donc été adopté il y a plus d’un an.

Journée mondiale pour l’élimination totale de l’arme nucléaire: un rappel nécessaire

En ce 26 septembre, Journée internationale pour l’élimination totale de l’arme nucléaire, s’informer permet de prendre connaissance des enjeux actuels et de participer à faire reculer le risque. Découvrez la nouvelle page dédiée aux efforts de la Croix-Rouge en faveur de l’élimination des armes nucléaires, cliquez ici.