Vous cherchez
L'action internationale
17.11.2019 | International

Journée mondiale du souvenir des victimes de la circulation routière: la Croix-Rouge de RDC prête à intervenir sur 600 km

RDC - Sécurité routière

En ce 17 novembre, Journée mondiale du souvenir des victimes de la circulation routière, la Croix-Rouge de République démocratique du Congo pense aux nombreuses personnes décédées sur ses routes, 724 pour la seule province du Kongo central en 2018. Elle y pense et elle agit, pour que ce chiffre alarmant – une personne sur terre meurt sur la route toutes les 24 secondes – diminue. Avec le soutien de la Croix-Rouge de Belgique, 10 postes de secours au total seront aménagés par la Croix-Rouge de RDC le long de la Nationale 1. Avec des secouristes prêts à intervenir dès qu’un accident survient, car « la vie n’est pas une pièce de rechange de véhicule ».

 

Des accidents fréquents, rocambolesques

Les causes d’accidents sont diverses en RDC. Les véhicules premièrement, qui sont ceux, trop vieux, dont on se débarrasse ici en Europe et que la population charge à outrance, par manque de place, d’opportunité de trajets certes, mais aussi et surtout parce qu’elle risque de se faire taxer sur sa marchandise à chaque barrière de police. Or, ces barrières sont nombreuses et surgissent ici et là comme une mauvaise surprise, au détour d’un tournant. Si l’on ajoute à cela les nids de poule constellant la route, les panneaux de signalisation transformés comme par enchantement en houes agricoles, les chauffeurs épris de vitesse ou d’alcool, les taxis-motos ou taxi-vélos qui font du code de la route la loi de la jungle, l’on comprend rapidement que les accidents sont très – trop nombreux sur les routes congolaises et que les secouristes de la Croix-Rouge de RDC sont de super héros et héroïnes pris dans des imbroglios, affrontant des situations extrêmes, pour sauver celui ou celle parti·e sur la route un beau matin.

 

Les secouristes Croix-Rouge dressent leurs antennes

Entre 8 et 10 par antenne de sécurité, les volontaires de la Croix-Rouge de RDC se relaient jour et nuit, deux par deux, pour assurer une veille constante. Ces volontaires ont été formés aux premiers secours et santé à base communautaire, avec un volet spécifique sur la gestion des accidents de la route et la gestion des dépouilles mortelles. Sur chacune des 4 antennes de sécurité déjà existantes, figure en grand le numéro de téléphone par lequel les joindre. Et lorsque la sonnerie de téléphone retentit, on les voit rapidement s’élancer sur la route avec leur vélo triporteur pour arriver au cœur de l’accident et prodiguer les premiers soins, avant d’acheminer les blessés jusqu’au centre de santé le plus proche.

 

De Matadi à Kenge

Après les 4 antennes du Kongo central, 6 nouvelles antennes de sécurité seront inaugurées par la Croix-Rouge au Kwango en décembre 2019, de quoi couvrir une zone de 600 km allant de la ville de Matadi à Kenge. Ces inaugurations seront l’occasion de grandes campagnes de sensibilisation sur la sécurité routière. Police, association de camionneurs, communautés et secouristes Croix-Rouge se donneront rendez-vous afin de mieux collaborer à l’avenir et réduire le nombre de pertes sur les routes. Ainsi, avec ce type d’initiatives, la Croix-Rouge poursuit son combat pour voir moins de croix s’ériger le long des routes et aménager des berges, un horizon, plus fleuris…

Les activités de sécurité routière au Kongo central et au Kwango sont mises en œuvre par la Croix-Rouge de RDC avec l’aide de la Croix-Rouge de Belgique et le soutien financier du Gouvernement belge.

 

 

Coopération belge au développement