Vous cherchez
L'action internationale
15.04.2020 | International

Coronavirus : la Croix-Rouge de Belgique aux côtés de ses partenaires africains

Les volontaires de la Croix-Rouge burkinabé apportent du savon pour aider les plus vulnérables à lutter contre le Coronavirus.

Les premiers cas de contamination ont été enregistrés dans les pays africains où la Croix-Rouge de Belgique mène des programmes de coopération au développement. Face à cette menace, impossible de continuer comme avant…

Avec agilité, les partenaires de la Croix-Rouge de Belgique – les Croix-Rouge béninoise, burkinabé, burundaise, malienne, nigérienne, de RDC, rwandaise et sénégalaise – réorientent leurs activités pour éviter que ce virus n’enfonce de nouvelles portes, et n’exacerbe les difficultés quotidiennes que connaissent déjà les populations locales.

Au Burkina Faso, une situation particulièrement préoccupante

« Le 15 avril, on recensait 321 cas au Burkina Faso, le pays se classant en haut du top 10 des pays africains les plus touchés. En plus de cela, il faut réaliser que près de 780 000 personnes ont fui leur domicile, du fait de conflits internes et transfrontaliers, et vivent à l’heure actuelle dans des conditions extrêmement précaires. Alors pour elles, la distanciation sociale est un luxe qu’on ne peut souvent pas se permettre » indique Valérie Bartholomé, Responsable des programmes au Burkina Faso.

Au vu de cette situation très préoccupante, la Croix-Rouge de Belgique offre aujourd’hui tout son soutien à la Croix-Rouge burkinabé, afin de permettre à ses volontaires de maintenir et de renforcer leur rôle dans la lutte contre le Covid-19. Comme en Belgique, ils effectuent le transport des patients en ambulance, le pré-tri des patient·es devant les urgences hospitalières, le suivi des ‘cas contacts’, etc.

La Croix-Rouge burkinabé joue également un rôle dans l’accès à l’information. Au niveau national, elle est en charge du sous-groupe « gestion des rumeurs ». « Déconstruire les fake news, c’est un aspect primordial, car la confiance de la population est indispensable pour vaincre l’épidémie » précise Valérie.

Au Sénégal, plus de 2200 volontaires impliqués

Depuis début mars, le Sénégal voit le Coronavirus faire dangereusement son entrée sur son territoire. La Croix-Rouge de Belgique réoriente donc son soutien à la Croix-Rouge sénégalaise pour contribuer aux actions de prévention et de riposte sur tout le territoire.

 « Les activités les plus spectaculaires menées par les volontaires de la Croix-Rouge sénégalaise sont certainement celles de suivi des cas contacts et celles qui sont au cœur des centres de traitement, en première ligne aux côtés du corps médical. Médecins, infirmiers et infirmières, volontaires Croix-Rouge, tous et toutes en blouse blanche ! Les volontaires postés dans les endroits les plus sensibles, postes frontières, marchés encore trop fréquentés ou au campus universitaire, m’impressionnent aussi par leur engagement : ils redoublent d’efforts pour diffuser les messages de prévention, lutter contre les rumeurs, et prendre la température des voyageurs. Tous sont mobilisés pour empêcher la propagation du virus dans leur pays » commente Félix de Marliave, Représentant de la Croix-Rouge de Belgique au Sénégal.

Et ailleurs…

Et ailleurs, la Croix-Rouge de Belgique étudie avec ses partenaires comment se préparer au mieux, comment anticiper la propagation du virus, afin de limiter les dégâts et les pertes. Des stocks de gants, masques, savons, gels hydro-alcooliques, etc. sont en train d’être constitués, tandis que les presses tournent à plein régime pour imprimer banderoles, flyers et autre matériel de communication destiné à diffuser les conseils de prévention au sein de la population.

Avec son ancrage local, au sein des communautés, nul doute que les Croix-Rouge africaines joueront, comme en Belgique, un rôle de premier plan dans la lutte contre le Covid-19.