Don
Vous cherchez
L'action internationale
18.05.2021 | International

Israël et les territoires occupés : appel urgent du CICR à la retenue et la désescalade

Hostilités à Gaza

À Gaza et en Israël, les populations sont confrontées au cycle d’hostilités le plus intense depuis des années. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) appelle les parties à mettre un terme à cette escalade et à garantir un meilleur accès aux personnes touchées dans la bande de Gaza.

Chaque minute supplémentaire de violence met en danger la vie des habitants, leurs maisons ainsi que les services et infrastructures dont ils ont grand besoin, comme les hôpitaux et les écoles.

« L’intensité de ce conflit est sans précédent. Frappes aériennes continues sur Gaza, où la population est très dense, et tirs de roquettes atteignant de grandes villes en Israël : des enfants meurent de part et d’autre », déplore le directeur général du CICR, Robert Mardini. « Pour les habitants de Gaza, l’accès aux hôpitaux et autres infrastructures vitales est devenu très compliqué en raison des frappes aériennes incessantes et des dommages majeurs causés aux routes et aux bâtiments« .

Le non-respect du droit international humanitaire entraîne un coût humain intolérable

En particulier, les attaques directes et aveugles contre des civils sont interdites par le droit international humanitaire ; quant aux autres attaques, elles doivent être proportionnées et toutes les précautions nécessaires doivent être prises pour éviter des pertes civiles.
Si ces principes de droit international humanitaire ne sont pas respectés, les hostilités armées dans des zones densément peuplées entraînent immanquablement un coût humain intolérable.

L’action humanitaire rendue extrêmement difficile sur le terrain

La suite incessante de bombardements empêche les organisations humanitaires de venir en aide à Gaza aux personnes qui sont touchées et dans le besoin.

« Il n’y a pas de temps à perdre. Nous demandons à toutes les parties concernées de protéger les civils de façon proactive, d’engager une désescalade, et de nous permettre d’apporter une aide aux populations. Il est temps pour nous de renforcer considérablement notre action », a déclaré M. Mardini.

Les équipes de la Croix-Rouge mobilisées

Depuis l’intensification des hostilités, la mobilisation de la Croix-Rouge a également été renforcée. Le personnel et les volontaires du Croissant-Rouge palestinien travaillent au maximum de leurs capacités et toutes les ambulances disponibles ont été déployées.

Le CICR a fait don de matériel – brancards, lits d’hôpital et équipements médicaux – devant permettre de traiter à Gaza 150 patients gravement blessés, et il apporte son soutien à la Société du Croissant-Rouge palestinien. Des équipes du CICR se sont également rendues auprès de personnes affectées par des tirs de roquettes dans le centre d’Israël. Nous devons cependant faire bien davantage.

Dans la situation actuelle, il est essentiel que les habitants puissent avoir accès aux soins et aux traitements dont ils ont besoin. Nous demandons donc une nouvelle fois que les ambulances puissent circuler rapidement, en toute sécurité et sans entrave, et que le personnel et les volontaires des Sociétés nationales puissent faire leur travail et sauver des vies.