Don
Vous cherchez
L'action internationale
22.09.2021 | Afghanistan,International

Afghanistan: 10% de la population touchée par l'aide humanitaire de la Croix-Rouge

Cette période d’incertitude est difficile pour le peuple afghan. Présent sur le terrain depuis plus de 30 ans, le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) n’évacue ni ne retire son personnel d’Afghanistan. Nous restons opérationnels sur l’ensemble du pays, en étroite collaboration avec le Croissant-Rouge Afghan.

Présent et actif dans les 34 provinces de l’Afghanistan par l’intermédiaire d’un vaste réseau de sections locales, de volontaires et de structures de santé, le Croissant-Rouge afghan déploie une action humanitaire qui touche chaque année plus de 10% de la population afghane. Il a su instaurer la confiance et favoriser l’acceptation de part et d’autre des lignes de front et dans les différentes communautés afghanes.

Assurer santé et protection

Actuellement, le CICR dispose d’une équipe de 1.800 personnes sur le terrain qui fournissent une assistance humanitaire diversifiée à travers le pays. Tout au long des combats, nous avons continué à évacuer les blessés et récupérer les corps des personnes décédées.

Soutenir les hôpitaux et les centres de détention et améliorer les infrastructures essentielles fait également partie de nos priorités. Nous soutenons notamment l’hôpital régional Mirwais depuis plus de 20 ans, en leur fournissant des médicaments, des équipements médicaux ainsi qu’une équipe de spécialistes cliniques pour renforcer les services de chirurgie, de gynécologie et de pédiatrie.

Le mois dernier, le CICR a pratiquement doublé le nombre de structures médicales qu’il soutient, qui est ainsi passé de 46 à 89 dispensaires et unités mobiles, principalement situés dans des zones rurales. Le personnel féminin continue d’y travailler normalement, y compris les sages-femmes. Rien que cette année, 497.000 consultations y ont été données.

Soutenir les blessés de guerre

Environ 3 % de la population afghane souffre de diverses formes de handicap en raison des conflits et de la violence, d’une mauvaise médecine préventive et curative, du manque d’installations, de praticiens compétents et de faibles ressources financières. C’est pourquoi le CICR gère actuellement 7 centres de réadaptation physique à travers le pays.

Plus de 80.000 personnes blessées par armes y ont été soignées au cours du premier semestre de l’année. Quelque 14.000 d’entre eux étaient des femmes. Environ 7.000 nouveaux patients ont été enregistrés entre janvier et juin, dont 700 ont subi une amputation.

Les hôpitaux que nous soutenons continuent de recevoir des patients, dont beaucoup d’enfants blessés par des engins explosifs et ont besoin de soins d’urgence et de soins de longue durée.

« Unissons nos forces »

De violents combats survenus en juillet et août ont créés d’énormes besoins humanitaires. Des milliers de personnes ont été blessées au cours des combats, dont certaines nécessiteront des soins de longue durée. Des infrastructure telles que les hôpitaux, l’approvisionnement en électricité et en eau ont été endommagés et nécessitent des réparations.

Peter Maurer, président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR): « C’est une souffrance de voir ce beau pays qu’est l’Afghanistan dans une telle désolation. La guerre laisse toujours des cicatrices, mais ces 40 années de conflit ont mis à genoux la nation afghane tout entière. Pour l’heure, mon plus grand espoir est que nous unissions nos forces pour venir en aide à la population : ensemble, faisons en sorte que les blessés aient accès aux soins dont ils ont besoin, que les familles dispersées puissent être à nouveau réunies. »

Suivez toute notre actualité internationale sur notre site ou inscrivez-vous à notre newsletter via le formulaire ci-dessous ↓