Vous cherchez
L'action internationale
Mali

La Croix-Rouge aide les Maliens à s'adapter aux changements climatiques

Faute de moyens suffisants, les pays en développement ne peuvent pas toujours faire face aux inondations et autres catastrophes naturelles amenées par le réchauffement climatique.

Un contexte fragile

Faute de moyens suffisants, les pays en développement ne peuvent pas toujours faire face aux inondations et autres catastrophes naturelles amenées par le réchauffement climatique. En outre, leur économie est souvent fondée sur l’agriculture et est donc dépendante du climat, ce qui la fragilise énormément.

Le Mali est l’un de ces pays qui traversent périodiquement des crises alimentaires, économiques et sécuritaires. Sa situation s’aggrave davantage avec les effets du changement climatique. Les températures augmentent, la périodicité et l’intensité des pluies changent, les évènements au potentiel catastrophique s’amplifient, les vents forts se multiplient, de même que les sécheresses et les invasions de criquets. Ces effets ont un impact direct sur les récoltes, l’élevage, la santé et sur bien d’autres aspects de la vie des Maliens. Le Mali est également confronté à de nombreux risques de catastrophes liés à la sécheresse, à la déforestation et aux fortes pluies : des catastrophes de petite ampleur dont le retentissement médiatique est quasi inexistant, mais dont les effets cumulatifs sont désastreux.

Les actions sur le terrain : réduire l’impact des catastrophes climatiques

Face à ces défis, la Croix-Rouge malienne et son réseau de volontaires agissent quotidiennement pour renforcer la résilience de la population dans plusieurs domaines :

  • La sécurité alimentaire
  • La gestion et la protection des ressources
  • La réduction des risques de catastrophes

Avec le soutien du gouvernement belge, la Croix-Rouge de Belgique aide son partenaire malien à mettre en œuvre son action dans 5 villages de la commune de Tominian.

Pour s’adapter aux changements climatiques, les populations doivent connaître et comprendre d’une part les risques et d’autre part les bonnes pratiques. Les volontaires de la Croix-Rouge malienne jouent un rôle de premier plan à ce niveau-là. Ce sont eux qui informent et sensibilisent les communautés à des thématiques bien spécifiques, propres au contexte et à la réalité du terrain :

  • La sécurité alimentaire avec la protection des sols et des différentes essences d’arbres et la gestion de la production agricole en fonction des prévisions météo.
  • L’alimentation et la promotion des aliments locaux, à travers des démonstrations culinaires en lien avec les groupements maraîchers.
  • Le changement climatique, l’adaptation aux changements et la réduction des risques de catastrophes.

Les bonnes pratiques en maraîchage et en petit élevage

Volontaires Croix-Rouge et membres de la communauté sont actifs à travers des réalisations très concrètes dans les villages maliens, au plus près de la population. Déterminées en amont avec la communauté, ces réalisations visent surtout à réduire l’impact des catastrophes :

  • Construire un hangar de stockage alimentaire
  • Mettre en place un bassin d’élevage communautaire pour poissons d’eau douce
  • Déterminer un périmètre de protection des ressources forestières et un périmètre pour les activités de maraîchage (plantation de vergers fruitiers, etc.)

Mieux informée, mieux préparée et plus résiliente, la population est moins victime des catastrophes naturelles. Elle absorbe mieux les effets du changement climatique et améliore ses conditions de vie au quotidien.

Ces actions s’inscrivent dans le programme soutenu par la Coopération belge au développement.

Consultez le rapport d'évaluation

Découvrez le rapport d'évaluation de nos actions de renforcement de la résilience communautaire au Mali.

Télécharger (2,85 MB)