Vous cherchez
L'action internationale
01.08.2019 | Ebola

Ebola: 1 an après la détection du 1er cas de la 10e flambée du virus en RDC, l’épidémie continue à faire, chaque jour, de nouvelles victimes.

Douze mois après la nouvelle flambée de virus Ebola en République démocratique du Congo, 1 803 personnes ont déjà perdu la vie. Trois nouveaux cas viennent d’être diagnostiqués à Goma, deuxième plus grande ville du pays. Il s’agit de la plus grave épidémie de virus Ebola, depuis celle qui a touché l’Afrique de l’Ouest entre 2013 et 2016. Elle avait fait près de 20.000 victimes. L’OMS a passé l’épidémie en « urgence sanitaire mondiale » la semaine dernière.

En RDC, les axes d’action de la Croix-Rouge pour lutter contre Ebola

Déjà active dans le pays sur d’autres fronts, la Croix-Rouge participe à la riposte depuis le début de l’épidémie.

  • + d’1.3 millions de personnes sensibilisées
  • + de 5722 enterrements sûrs et dignes assurés par les équipes de la Croix-Rouge ou la protection civile
  • + de 298.000 données récoltées par les communautés
  • + de 779.000 personnes examinées dans 14 centres de santé

Conflits et croyances entravent le travail des équipes humanitaires sur place

Les opérations de lutte contre la maladie sont loin d’être terminées, deux facteurs ont freiné les avancées : l’insécurité et la résistance des communautés. L’épidémie survient dans une région en proie à un conflit vieux de deux décennies, qui a fait d’innombrables victimes et privé des millions de personnes de la capacité à pourvoir à leurs besoins les plus élémentaires. La violence est omniprésente dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, et les attaques contre les installations sanitaires et les professionnels de santé sont une constante tragique dans la lutte contre cette épidémie. Nous devons répondre aux craintes et aux préoccupations persistantes des communautés et investir dans des démarches d’intervention menées localement. Cette épidémie ne prendra fin que lorsque les communautés seront associées aux efforts de riposte et les dirigeront elles-mêmes. Nous devons écouter leurs préoccupations et leurs craintes, planifier avec elles et adapter notre action afin de susciter la confiance et l’acceptation des acteurs humanitaires.

Les volontaires de la Croix-Rouge sont issus des communautés et parlent les langues locales, ce qui leur permet de créer la confiance nécessaire.

Robert Ghosn, délégué urgence au département international de la Croix-Rouge de Belgique, a passé un mois en RDC en octobre 2018: « Je retiens qu’Ebola est une véritable horreur, je retiens aussi le courage et la dignité des gens qui y font face à mains nues, avec des moyens extrêmement limités dans des centres de santé sous-équipés et dans des zones de conflits. C’est une vraie leçon de courage ».


Soutenir les victimes

Sur place, chacun de vos dons fait la différence. Vous pouvez nous aider à poursuivre nos efforts auprès des victimes. Faites un don et relayez notre appel auprès de vos proches.

Je fais un don

 

Restons en contact

Inscrivez-vous à notre newsletter et restez informé.e de nos dernières actions, de nos besoins et de notre actualité.