Don
Vous cherchez
L'action internationale
19.08.2021 | International

Journée mondiale de l’aide humanitaire : La Croix-Rouge de Belgique aux côtés des personnes déplacées au Burkina Faso via le mécanisme de transfert monétaire

Mise en lumière du mécanisme de transfert monétaire grâce au soutien de l’Union européenne.

 

Au Burkina Faso, plus d’un million trois cent mille personnes ont dû fuir les conflits des régions Centre-Nord et du Sahel pour assurer leur survie. Les communautés hôtes, qui accueillent ces populations déplacées, partagent alors leurs ressources décimées par les conflits, les catastrophes naturelles et les conséquences socio-économiques liées à la pandémie. Quant aux personnes déplacées, déjà particulièrement vulnérables, celles-ci sont dépossédées de leurs revenus, effets personnels, documents officiels et ne savent plus subvenir à leurs besoins fondamentaux en raison de leur exode forcé.

La Croix-Rouge de Belgique agit au côté de la Croix-Rouge du Burkina Faso, notamment via le système de transfert monétaire à usage multiple. Ce mécanisme permet aux populations ciblées de recevoir de l’argent sous forme d’espèces, de bons ou cartes alimentaires qu’ils pourront utiliser pour répondre à leurs besoins et réinjecter dans l’économie locale : une solution permettant d’améliorer l’efficience et l’efficacité de l’action humanitaire.

 

Donner le choix

Sachant que le besoin d’aide n’est pas toujours le même pour tous, le système de transfert monétaire permet de donner aux populations bénéficiaires la possibilité de choisir les moyens nécessaires pour leur rétablissement et ce, en fonction de leurs préférences, leurs besoins et leurs priorités. En plus d’assurer leur dignité, ce système apporte aux bénéficiaires un sentiment d’autonomie, de contrôle de leur situation immédiate, ce qui leur permet de devenir des contributeurs actifs au bien-être de leurs familles.

 

 

Soutenir l’économie locale

En sus de (re)donner du pouvoir d’achat aux bénéficiaires, cette injection d’argent dans l’économie locale est profitable pour les commerçants locaux ainsi que pour toutes les personnes qui travaillent autour, tels que les fournisseurs, les transporteurs de marchandises, etc. En effet, les acteurs humanitaires locaux définissent une liste de fournisseurs avec qui ils négocient les prix et conditions pour ne pas nuire aux marchés mais aussi pour fixer des prix favorables et satisfaire le plus de bénéficiaires possibles. L’aide fondée sur l’argent destiné à la réhabilitation des moyens de subsistance augmente la demande et le flux d’argent sur les marchés locaux et permet une reprise économique à long terme.

Ainsi, pour améliorer les conditions de vie et la protection des populations les plus vulnérables affectées par les conflits dans le Sahel et le Centre Nord dans un contexte Covid, la Croix-Rouge de Belgique et ses partenaires mettent en œuvre un projet d’assistance multisectorielle soutenu par l’Union Européenne (Echo Aide humanitaire et protection civile) dans la sécurité alimentaire, la qualité nutritionnelle, le logement et les articles ménagers essentiels, l’eau, l’hygiène et l’assainissement, l’implication des populations dans la gestion de leur santé, le renforcement de leur capacité et le système de transfert monétaire à usage multiple.

 

Ce projet d’assistance multisectorielle d’urgence en faveur des personnes les plus vulnérables affectées par les conflits dans les régions du Sahel et du Centre Nord au Burkina-Faso est mis en œuvre par le consortium de la Croix-Rouge de Belgique, la Croix-Rouge du Burkina-Faso, Médecins du Monde Espagna et la Croix-Rouge du Luxembourg grâce au soutien de l’Union européenne.

Union européenne ECHO